Stitépuntal, cité steampunk

Une ville construite sur une immense montagne

Stitépuntal, une petite cité steampunk construite à flan de colline sur une immense montagne si haute et si raide que l’’on en voit pas le haut. La chose la plus bizarre qui la décrit, c’est qu’elle n’est constituée d’aucun habitant, mais toutes les machines fonctionnent et on y voit les preuves de traces de vie dans cette cité. On y trouve beaucoup de chemins qui mènent partout dans cette montagne aux multiples rampes et escaliers posés et creusés. En bas, Citus, une ville qui se croit dominée par les « Dieux » de la montagne, une jolie et charmante ville, où les gens aiment y vivre, y font beaucoup d’agriculture et d’élevage. Mais revenons à notre cité. Le dédale de chemins peut vous menez en dessous de la montagne, où se trouve une mine gigantesque où les wagons remplis de minerais, de pierre et de tout ce que l’on trouve dans les profondeurs de la Terre, ces wagons qui passent et repassent sans discontinuer sur des rails qui ont l’air figés dans la montagne, on les voit traverser l’escalier principal qui mène au plus profond de cette mine, cet escalier entouré par des gigantesques crémaillères métalliques qui tournent, mais personne ne sait quoi. En remontant cet escalier, nous arrivons au cœur de la montagne : une très grande salle recouverte en partie de bûches et de planches de bois avec quatre chemins qui nous mènent partout dans la montagne. En retournant à l’extérieur, nous pouvons emprunter une rampe en bois qui part du bas de la montagne, c'est-à-dire de Citus, jusqu’en haut de cette montagne. On y voit quelques maisons étroites au rez-de-chaussée, mais qui doublent leur surface aux étages. Ces maisons classiques et d’apparence médiévales à colombages, qui au passage sont charmantes, ont beaucoup de détails, et si on s’en approche assez, on peut y voir vaguement une représentation d’une maison de ce style, puis une autre, et encore une autre, etc. En fait, c’est tout simplement la représentation complète de Stitépuntal. Un autre détail, mais qui n’est présent que sur certaines maisons, c’est que lorsqu’on regarde le rez-de-chaussée, et que l’on tourne tout autour, on se rend compte qu’il n’y a pas de porte d’entrée ; mais quand on regarde à l’intérieur, on y voit tous les objets et tout les indices qui nous prouvent qu’il y a bien de la vie dans ces « maisons ». La décoration est très simple, il n’y a que les meubles qui sont indispensables à la vie. Arrivés en haut de la montagne, Plusieurs maisons sont disposées un peu au hasard, il y a des fontaines, des lampadaire, il y a aussi un ruisseau qui passe là où il peut, et des cultures de blé en terrasse, avec le détournement d’une partie du ruisseau pour l’approvisionnement en eau. Les maisons sont quasiment les mêmes que celles dont j’ai fait la description auparavant, sauf que de l’eau, et des matériaux passent directement dans la maison par des pipelines en bois et en pierre. Chaque maison ou presque à une particularité, une a une roue à eau accrochée à sa façade, une autre à une hélice qui tourne et qui actionne des crémaillères placées dans la maison en question. Une autre a un immense balcon creusé dans le toit, celle d’à côté a aussi un balcon, mais avec des cultures de blé. Mais il n’y a pas que des maisons sur le sommet des cette montagne, il y a aussi deux héliports qui accueillent des zeppelins pour des passagers qui viennent à l’occasion, les plus riches en ont tout aménagés, luxueux et en plus faciles à conduire. Il y a aussi plein de « drones » qui volent un peu partout dans Stitépuntal, pourquoi, je ne saurais vous répondre. Au sommet, on trouve aussi des pompes à eau et à lave, mais pareil ici, on ne sait pas à quoi ils servent.

 

        Bref, Stitépuntal est une très belle ville, encore si vous arriver à escalader cette montagne, malgré les rampes qui aident. Il est très dur d’y aller, car elle se trouve loin et vous devrez traverser un monde cruel et dangereux, ce périple peut prendre plusieurs années. Pour l’instant, personne n’a encore découvert qui y vivait. Peut-être que les habitants se cachent, mais si c’est la vérité, alors pourquoi ? Ou alors sont-ils simplement invisibles aux yeux de tous. A vous de le découvrir !

 

        Je pense que cette cité demeurera à jamais mystérieuse, et peut-être que c’est son destin, après tout elle a droit de garder le secret qui la renferme.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.